Julien Desrosiers

Freelance Web developer.

Il y a environ 17 ans de ça (en 1999), j'étais à l'école secondaire avec mes amis, à discuter avant le début des cours, et un ami a dit "hey, ça serait cool qu'on fasse un site web!". Sur le coup, mes amis et moi étions tous enthousiasmés par cette idée.

Il faut dire qu'à cette époque, la notion selon laquelle quelqu'un pouvait faire son propre site web était tellement nouvelle, que la question du contenu qu'on allait y mettre ne fût même pas abordée. La simple idée d'avoir un site à nous était tout ce qui semblait important. De pouvoir dire à d'autres qu'on a notre propre site Web… Après tout, c'était seulement les entreprises et les organismes qui avaient des sites Web dans ce temps là!

Puis, on a passé à un autre sujet de discussion… Mais moi, j'étais enchanté à l'idée de créer quelque chose avec mes amis. Quelque chose de techno, et qui allait être une sorte de maison virtuelle pour partager sur des sujets qui nous intéressent. Je me disais: wow, je ne connais personne d'autre qui sait faire des sites internet. Ça doit être intéressant!

Après les cours, je me suis donc mis à la tâche d'apprendre le HTML (un ami qui était avec nous a mentionné cet acronyme). J'ai donc appris juste assez de HTML pour pouvoir faire des tableaux, mettre un fond et du texte de la couleur que je voulais, etc. Puis, j'ai appris comment téléverser des pages HTML sur un serveur Web (freesurf.fr a été mon premier hébergeur Web, parce qu'il était gratuit et que je n'étais pas en âge d'avoir une carte de crédit pour payer un hébergeur payant).

Quelques semaines plus tard, je suis revenu à mes amis par rapport à cette idée de créer un site web ensemble. Et leur réponse a été "bah, finalement on a décidé de laisser tomber l'idée". Dommage…

Mais moi, j'avais déjà la piqure. J'ai donc entrepris de faire mon propre site personnel. Et éventuellement j'ai appris le langage CSS, qui m'a permis de faire des sites encore plus beaux. Et à partir de là c'est devenu une vraie drogue; il fallait que j'apprenne plus. Donc ensuite est venu le Flash, le JavaScript, le PHP, puis le Ruby.

Et maintenant, j'en ai fait une carrière. :-)

Morale de l'histoire

Essayez de nouvelles choses qui vous intéressent. Vous ne savez jamais où ça va aboutir.